Je suis Alex Lauzon

11/01/2017
à 07h29

Yulblog Mercredi 1er février

Martine m’a fait remarquer que l’événement Facebook que j’ai créé pour le prochain Yulblog est privé. J’ai fouillé un peu et on dirait que Facebook ne permet pas de modifier les permissions d'un événement après sa création. Aaah, les plateformes fermées, c’est la joie. Vive le web ouvert.

Donc, si vous n’avez pas accès aux détails, les voici:
Yulblog
Quand: mercredi le 1er février dès 19h
Où: La Quincaillerie, 980 Rachel Est, H2J 2J3

Traditionnellement, Yulblog débutait vers 20h mais cette fois-ci, j’ai réservé la première table en rentrant (celle qui donne sur le trottoir) dès 19h. Vous arrivez quand vous voulez. Pour le moment, on a 20 participants et 27 peut-être. On va être une belle gang.

La fameuse vache de Karl s’est perdue en chemin, elle a été aperçue en TGV, en aventures à la campagne, mais maintenant qui l’a? François serait le dernier à l’avoir vu? J’ai été mo’oncle Yulblog pour le 10e anniversaire, mais je ne l’ai jamais eu en ma possession. Cela dit, je promets de faire de mon mieux pour avoir mon légendaire air de bœuf pour vous accueillir. Mouah!

Mise à jour: Karl m’a envoyé un courriel pour me dire que la vache est avec lui au Japon.

 

07/01/2017
à 12h13

De table d’à côté et d’ad hominem

Je viens d’écouter L’autre midi à la table d’à côté avec Patrick Huard et Alexandre Taillefer à la SRC. Très belle discussion entre les deux. Petit apartheid comme dit Gran: J'ai aussi adoré la discussion entre Katherine Levac et Simon Boulerice.

À un moment, Huard dit que la qualité n’équivaut pas toujours à dispendieux. Il prend le marché Jean-Talon en exemple, Taillefer lui lance en boutade s’il voudrait faire une publicité pour le marché. Huard réplique qu'il lui faudrait demander la permission à Guillaume Wagner, car pour une raison qu’il ignore, il semble être le président de l’organisme qui décide qui peut faire de la pub. Huard fait référence à l’opinion émise par Wagner à l’émission Gravel le matin, quelque part en décembre. Wagner se demandait simplement si c’est moral, éthique que Martin Matte fasse de la pub pour Maxi. De mémoire, Wagner n’a pas attaqué personnellement, gratuitement Matte. Il a simplement posé une question. Est-ce mal?

Je saisis bien que Huard a répondu à chaud. Mais tout de même, plutôt que de discuter de l'idée, de l'opinion, on se contente de rire du gars. De le tourner personnellement en dérision. C'est triste. À mon avis, Huard aurait très pu dire la réplique telle quelle. Pas de troubles. Mais ensuite, nuancer un peu le tout. Donner sa propre opinion sur l’éthique, la moralité. Surement qu’il en pense quelque chose. Et ça aurait été drôlement plus enrichissant qu'un simple uppercut.

Est-ce moi qui me trompe ou l’argumentation se résume bien trop souvent ainsi au Québec? On y va ad hominem. Direct à la jugulaire. Nous avons le privilège de pouvoir nous exprimer en toute liberté sur un éventail large de sujets. Le minimum serait d'élever la discussion et d’en tirer quelque chose.

Je me demande aussi, est-ce comme ça partout? Quand j’écoute des émissions françaises, j’entends souvent des échanges d’idées, parfois des attaques personnelles, mais ça ne me semble pas la norme. La répartie intelligente, un souhait pour 2017?

06/01/2017
à 10h49

Idée #94

Bon. En 2017, la tendance semble être de publier du contenu intelligent comme nos téléphones et des sujets qui engagent la conversation. Je suis déjà nostalgique de l’insouciante légèreté des billets du cru 2016. Mouah! Comme s’il en avaient eu un nombre suffisant... Mais on a la mémoire courte alors personne ne se souvient de ce qui s’est passé l’an dernier. Et puis, j'ai fermé de façon permanente le système de commentaire. Faudrait peut-être que je m’active avec la refonte de la patente. On va commencer par retourner au programme habituel (métro / boulot / beeroclock / dodo) et voir s’il reste du temps pour écrire des niaiseries ici.

En attendant, dernier jour de congé avant la dernière fin de semaine avant le retour dans la tanière de renards. Aussi bien en profiter pour publier une idée. Celle-ci me semble géniale et tellement porteuse: la gratuité de tous les transport en commun du grand métropolitain. Certains diront que ce n’est pas nouveau, ça fait des années que je le radote à qui le voudra bien. Soit.

J’entends déjà l’opposition: la gratuité n’a pas la côte en politique, ça couterait bien trop cher, c’est i-m-p-o-s-s-i-b-l-e!

Et pourtant, on paye tous collectivement pour les routes, trottoirs, l’aqueduc, les divers collectes. Ça passe dans les impôts, les taxes et autres frais municipaux. Rajouter un montant pour le service se diluerait très bien dans le cocktail. Je ne suis pas économiste, je ne suis pas analyste. Je n’ai aucune idée du coût par individu une fois que la charge serait partagée entre tous. Et je ne dis pas que plus personne ne paye! Je dis qu'on modifie la façon de payer. Plutôt que d’avoir un paiement à l’utilisation, tout le monde paye, que tu l’utilises ou non. C’est pas révolutionnaire comme principe. C’est ce qu’on fait pour les autres services.

Mon argument principal est ici: on n’a pas à le faire d’un coup sec. On peut y aller progressivement pour s'ajuster en chemin. On peut tester le concept. On le fait déjà un peu parfois. Il faudrait juste continuer plus loin. Et admettons que ça ne fonctionne pas du tout, que ça coûte une fortune, que c'est i-m-p-o-s-s-i-b-l-e, que ça ne «scale» pas. Alors au moins, on aura essayé!

Par exemple, on le fait juste la fin de semaine, du vendredi soir au dimanche soir. Et, disons, on débute cette option avec le métro uniquement. Si ça fonctionne bien, on le fait juste hors des heures de pointe. Puis, on le fait avec les lignes d’autobus en périphérie, celles qui sont loin aux extrémités de l’île. Pour voir si l’achalandage augmente, pour inciter les gens à laisser la bagnole à la maison. Le truc est là: faut tester amplement et analyser le tout. Ça permet d’être réactif et drôlement efficace. Une fois que ça roule bien, on ajoute tranquillement des lignes d’autobus puis une seule ligne de métro. Et on s’ajuste. On voit combien ça coûte, on voit combien de gens l'utilisent. Pis on s’ajuste. C'est fou hin? Et après? Après, on améliore le tout.

C’est une si belle plateforme pour l’IA. Imaginez des autobus qui suivent leur ligne sans conducteur. On pourrait en faire rouler 24/24, 365 jours par année sans que ça coûte un salaire. Équipé d’un moteur électrique, on ne polluerait même pas. Côté technologie, c’est disponible dès maintenant. Ça ne prend que la vision politique.

Sans carte Opus, les gens embarquent rapidement en avant ou en arrière. On veut compter les entrées / sorties? On met un tourniquet ou un système quelconque qui détecte les embarquements / débarquements. On craint pour la sécurité? On met des caméras. On met des boutons «911» à plusieurs endroits dans l’autobus / wagon.

Ça serait un si bel atout pour les touristes. Venez à Montréal et déplacez-vous rapidement où bon vous semble, sans tracas.

Alors, y’a quelqu’un à la mairie pour nous faire un plan de transport en commun gratuit à Montréal? On développe ça sur 2 ans? 5 ans?

04/01/2017
à 10h51

4 janvier 2017, Montréal
avec une Tout-Doux™

J’aurais pu appeler cette liste mes résolutions 2017. Mais puisque je tiens vraiment à biffer le plus d'items que possible, je trouve ça davantage engageant si j’en fais une liste de Tout-Doux™. Comme ça, je la réviserai régulièrement, pour me botter le derrière ou m’auto-congratuler pendant l’année. Chus bon pour faire les deux, même din fois, en même temps. Malade de même (ok, dans la liste, faudrait ajouter de se calmer l’utilisation du mot «même»).

Donc, voici la liste, non-exhaustive, sûrement pas finale, je me réserve le droit d’en ajouter, d’en retirer, de modifier tout point. Finalement, en y pensant un peu, c’est pas mal moins contraigant qu’une liste de résolutions.

  • M’initier à la pêche.
    M’équiper sommairement en équipement de pêche et aller jaser ça avec la bande de p’tits-vieux qui taquine le poisson montréalais à 10 minutes de chez moi.
  • Continuer de découvrir les commerces de Verdun.
    Idéalement accompagné par une demoiselle avec de la répartie et un joli minois. Mettons, par exemple, «Salut, on est voisins, on va prendre une bière et rire un peu? Je te fais la cuisine chez toi ou chez moi après si tu veux.»
  • Poursuivre la perte de poids.
    Parce que je me sens tellement mieux avec 15 kilos de moins. J’ai hâte de voir ce que 25 kilos de moins sera. Pour ça, y’a les lunchs et soupers de semaine santé / léger. Moins de bières (ça, ça sera plutôt facile à faire), continuer d’aller marcher / faire du vélo le long du fleuve.
  • Me faire une base de lit en bois.
    Il parait que je bouge beaucoup sur un matelas. C’est pas moi qui le dit mais vous tirerez les conclusions que vous voudrez. Ça va donc prendre une base solide, bois massif, brut; j’aimerais bien utiliser des madriers pris dans une vieille grange. La menuiserie japonaise et ses joints sans clous me fait de l’œil. Je vais y regarder cette année.
  • Continuer de réduire la pile de livres à lire.
    La pile n’a jamais été aussi basse qu’en 2016. Le rattrapage doit continuer. Mon Ministre des Finances a décrété que 3 livres doivent être lus avant qu’un nouveau rentre dans le logement.
  • Cette automne, m’organiser une balade en moto jusqu’à Boston.
    Si j’ai une nouvelle moto plus apte aux longues distances que Précieuse, je mets le cap vers Boston pis je reviens un jour ou l’autre. (Et si jamais Trump est aussi protectioniste qu’on le prévoit, aller faire le tour des provinces atlantiques plutôt que de dépenser aux USA.)
  • Refaire le blogue en Laravel et Vue.js.
    Le graphisme est fait depuis longtemps. Idem pour le HTML. Faudrait juste coller tout ça ensemble. J’adore Vue, un superbe mélange d’Angular et de React pour les nuls en JS comme moi. Je l’ai utilisé pour quelques projets. Le blogue serait un candidat parfait comme projet personnel.
  • Épargner pour acheter une nouvelle moto au printemps
    Bin quoi? Précieuse sera high maintenance en 2017. Et elle me tape les fesses un peu trop fort quand on se frotte. Faque.
  • Mieux organiser les bacs du jardin sur la galerie
    Au printemps dernier, j’ai fait les bacs un peu en urgence, sans vraiment prendre le temps de réfléchir à l’aménagement. Je dois aussi limiter le vandalisme des écureuils (C'est ça ou j'achète un douze...)
  • Finaliser le décapage et peinturer l'appartement.
    Au minimum, peinturer la montée de l’escalier, le vestibule et le corridor menant à la cuisine. Le décapage des boiseries a vraiment bien avancé pendant les Fêtes. J’espère débuter le sablage final de cette première zone quelque part en février.
  • Me faire une bibliothèque en bois.
    J’ai récemment vu une très jolie bibliothèque dans un commerce de meubles sur St-Laurent. Je ne veux rien enlever à l'artisan qui l’a produit mais je pense être clairement en mesure d’en faire une semblable. En bonus, je pourrai calculer les compartiments en utilisant les différentes hauteurs de mes bouquins.
  • Début 2018, faire une Tout-doux™ pour l’année en cours.
    Le truc dans les listes, c’est d’y mettre des items faciles à compléter. Faut juste être patient pis ça se fait presque tuseul.

Voilà. Fait beau et il y a une belle neige dehors. Allons prendre une marche avant de revenir terminer le roman entamé avant-hier. Heille, ça débute bien cette Tout-doux™ là.

Billets récents

Vieux stock