Je suis Alex Lauzon

30/08/2018
à 20h10

30 août 2018, Pohénégamook
comme un 360 gaspésien

7h30 - Départ de Montréal pour un premier arrêt rapide chez le concessionnaire.

8h00 - Arrivée chez Joyal à St-Basile. Vérification de l’état des pneus et de leur pression d’air. Rutilante est prête pour le périple.

9h00 - Le temps est nuageux et étonnamment, un peu froid. Je suis content d’avoir pris mon manteau imperméable mais regrette de n’avoir pris que des t-shirts dans mes bagages. Plein d’essence et départ pour Saint-Georges, Beauce

10h30 - Pause au Tim (din fois, y’a vraiment rien d’autre…). Il fait plus froid qu’anticipé.

12h30 - Arrivé à St-Georges pour le dîner. Malgré les nombreux choix d’options à la Poutine d’or, ça sera une poutine qui ne passera pas à l’histoire. Les saucisses sont sèches, le fromage manque d'intérêt et au final, le plat de service n'est vraiment pas pratique ni écologique. C’est un contenant en carton glacé qu’on met à la poubelle même quand on y mange. Ordinaire. Un 2e plein pour Rutilante et on décolle.

15h30 - Arrêt à l’Épopée de la Moto, un musée consacré à la moto. Bin quoi? Rutilante voulait voir ses ancêtres. Leur collection est bien plus importante que je ne l’anticipais. Ils ont vraiment une grande sélection de vieilles motos dont une Clément, un vélo avec un tout petit moteur datant du début du siècle dernier. Très content d’y avoir fait une pause.

18h00 - Arrivée au Motel Sans frontières, clin d’oeil à la Route des frontières puisque celles du Québec et du Nouveau-Brunswick s’y frottent longtemps et souvent dans le coin. Je laisse Rutilante devant la chambre.

18h30 - Souper à la microbrasserie Le secret des Dieux. Très bel endroit, belle sélection de bières, menu classique (hambourgeois et cie) et belle terrasse tranquille à l’arrière.

23h45 - Boonnnn, bin, geai touttte gouté les biaires de la place, parfois deux fois jusss pour tester la constance. Dodo toutte habillé. (Meuh non, c’est pas vrai. Me suis couché à 21h. Chus vieux tsé.)

————

Statistique du jour: Rutilante et moi avons fait 625 km dans la journée.

Remarqué avec le temps: Que les gens en can-am, spyder et cie sont ceux qui saluent le moins. Peut-être qu’ils ne sentent pas inclus dans la bande des joyeux motorisés?

Constaté: Une corrélation entre le creux d’un rang de campagne et le nombre de marques de «burn» de pneus de char sur la route. Tsé, quand t’as pas internet, peut-être que le seul moyen de passer le temps est de faire des 360 en brûlant tes pneus de bagnoles.

Billets récents

Vieux stock