Je suis Alex Lauzon

27/07/2007
à 18h36

Je suis sérieusement en manque

Mon amour,

Je suis en manque. Et pas à peu près. J'ai une telle envie de popoter une inconnue. C'est primal comme besoin.

Tu le sais bien. Je croise des délicieuses plusieurs fois par jour sans oser les toucher ou les inviter dans ma cuisine. Là, je ne suis plus capable de leur résister. Elles me semblent trop bonnes pour m'en passer.

Tu es parmi les rares femmes à savoir comment j'aimerais tripoter les amuse-gueules qui se promènent un peu partout. Je les cuisinerais tranquillement et amoureusement. Je plongerais mes doigts dans leur intimité et je les lécherais avidement («les» --> je parle de mes doigts ici. Ok, ok, c'est sous-entendu que je parle des précieuses aussi mais c'est parce que j'ai leurs effluves sur mes doigts, tu me suis toujours?).

Je les ferais frémir tout doucement et patiemment afin de révéler leur douce saveur. Leurs parfums, leurs odeurs rempliraient la pièce pendant des heures et des heures. Je me retiendrais pour ne pas succomber tout de suite et je ferais durer le suspense encore et encore jusqu'à ce qu'une fontaine de jouissance vienne me donner envie de recommencer une autre fois dès que j'aurais repris mon souffle.

Mon envie de les mijoter grandit de jour en jour à force de les côtoyer. Et je ne sais pas si j'arriverais à contenir mes ardeurs.

Tu es loin et je t'offrirais bien de faire l'amour à trois mais je n'ai pas eu de tes nouvelles depuis si longtemps déjà. Dis-moi, tu t'amuses à faire fleurir ton jardin secret présentement?

Princesse, je n'en peux plus. J'aurais vraiment aimé que tu te joignes à nous pour une soirée voluptueuse de plaisir, de jouissance. Un long moment où le temps est arrêté. Une veillée emplie d'hédonisme, d'orgasmes dans la cuisine, une vrai débauche friande, gloutonne. Mais tu n'as pas donné signe de vie. Si loin de toi mon amour. Si loin de toi. Ce soir, je cuisine une jolie inconnue sans toi.

Je me sens tellement goinfre présentement. Je mangerai voracement la première que je verrai. Je la farfouillerai, je vais tripatouillé, tripotaillé, peloté, tâté ses chairs jusqu'aux petites heures du matin. Je malaxerai ses agréments et ses charmes jusqu'à ce qu'elle soit fin prête à ce que je la prenne dans ma bouche sans remords.

Voici les délicieuses inconnues que j'ai envie de cuisiner en ce moment:

Citrons confits
Ragoût de lapin
Chutney de tomates
Limonade à la basilic
Souris d'agneau à la marocaine
Sauce tomate
Guacamole
Gelato à l'avocat
Gelato au parmesan et caramel au vinaigre balsamique
Tartare de thon
Cornichons à l'aneth

Mouaaahhhhhhh!!!! Tu sais bien que je parlais de popotte, non? Comme dirait Pinard: «BIN LÀÀÀ!!!»

Tu viens souper demain soir? Envoie donc!!! je vais te popoter tranquillement...

Pour les gelati, la machine est en route... Elle vient d'Italie, on ne devrait pas être déçu. J'ai hâte qu'elle arrive!

Billets récents

Vieux stock