Je suis Alex Lauzon

01/11/2009
à 16h43

Bouillon de poulet / Fond de veau

Le bouillon de poulet et le fond de veau sont deux éléments de base en cuisine et il est beaucoup plus rentable de les faire soi-même. Non seulement on en a davantage pour notre argent, ça embaume toute la maison pendant plusieurs heures. Du coup, les dépenses en encens et autre-bidules-à-brancher-dans-le-mur-qui-diffusent-des odeurs-«ça-sent-bon» viennent également de diminuer. Une pierre, deux coups comme disait l'autre.

Le bouillon de poulet et le fond de veau partagent tous les deux beaucoup de points communs pour les ingrédients et la façon de faire. C'est pourquoi je vais rédiger un seul billet sur le sujet. Une pierre, deux autres coups comme disait l'un.

Entres autres, la proportion os/légumes est la même pour les deux. Habituellement, je remplis le chaudron à 25% ou 30% maximum avec des carcasses de poulet ou des os de veau (ou de bœuf. Même affaire...). Ensuite je remplis jusqu'à 80% de légumes. J'ajoute les épices et je remplis jusqu'au bord ou presque (95%) d'eau.  Pour les quantités d'os et légumes. Tout dépend de votre chaudron. Il est préférable à mon avis de prendre un chaudron d'au moins 18 litres, car sinon il me semble que la quantité de liquide au final ne vaudra pas l'investissement en temps et énergie.

Ingrédients

  • os de veau coupé en morceaux ou carcasses de poulet
  • Mirepoix: carottes, oignons, poireaux et céleri coupés en très gros morceaux
  • sel, poivre, herbes de provence et feuilles de laurier
  • pâte de tomates pour le fond de veau

Méthode

Pour le fond de veau, il y a une étape supplémentaire. On doit faire caraméliser les os. Ainsi les os pourront donner une belle couleur brune au liquide. Juste à placer les os dans une lèche-frite et mettre le tout sous le grill du four en surveillant pour ne pas que ça brule non plus. Virer les os de côté après quelques minutes et ensuite les mettre dans le chaudron. Faire déglacer la lèche-frite avec un peu d'eau. Ajouter au chaudron.

Pour le bouillon de poulet, placer les carcasses dans le chaudron.

Laver les légumes et les couper en gros morceaux. Parfois, lorsque je suis un peu pressé ou paresseux, je ne coupe pas les carottes et je coupe les oignons et le céleri en deux tout simplement. Même chose pour le poireau, je le lave bien comme il faut et je le coupe en très gros morceaux.

On ajoute les épices, 2 ou 3 cuillères à table de pâte de tomates si on fait du fond de veau et on remplit le chaudron presque jusqu'au bord et on met sur le feu. Dès que ça commence à vouloir bouillir, on réduit l'intensité du feu. Ça ne doit pas déborder ni faire de gros bouillons. On écume à l’occasion la mousse qui s'accumule sur le dessus au début de la cuisson. Ça doit mijoter très tranquillement pendant quelques heures. Pour le bouillon de poulet, je le laisse réduire environ 8 heures. Pour le fond de veau, je préfère le laisser sur le feu pendant 12 heures environ. En pourcentage, je dirais que je laisse le bouillon de poulet réduire d'environ 40% alors que pour le fond de veau, c'est environ 50%.

Une fois que c'est prêt, on passe le tout au tamis et on laisse reposer quelques minutes. Juste pour que la température baisse. Ensuite, on verse dans des pots en plastiques (ceux d'Ikea sont tout simplement fabuleux. Épais et robustes. ils sont chers mais c'est vraiment de l'excellente qualité) et on place au congélateur. Attention de ne pas remplir trop le pot. Le liquide prendra de l'expansion en gelant.

Billets récents

Vieux stock