Je suis Alex Lauzon

14/02/2010
à 14h23

Blind date avec les 2capricieux

Hier soir, Chérie et moi étions invités à une des soirées organisées par les 2capricieux. Nous ne connaissions personne parmi la trentaine de gens sur place, à part quelques gens rencontrés virtuellement via Twitter. C’est toujours un peu intimidant d’aller rejoindre des inconnus pour un événement social. Enfin, moi, je trouve. On se demande à chaque fois si on trouvera des sujets de discussions.

Après avoir brisé la glace bien rapidement et très facilement (la bouffe est un sujet inépuisable et universel), la soirée débuta avec un amuse-gueule à la fois fort simple et vraiment original: des edamames entiers. On ouvre la cosse et on mange les haricots de soya. C’est simple et délicieux. Les edamames ont laissé la place à une excellente soupe miso. Je dis excellente et je pèse mes mots. Elle était parfaite. Miam!

Ensuite, nous avons mangé un tartare de pétoncle servi dans une cuillère et de magnifiques bouchées de poulet tempura accompagnées d’une mayonnaise. Ici, je dois avouer mon étonnement: La pâte tempura était l’une des plus belles que j’ai mangé. Vraiment, chapeau aux 2capricieux (qui, je l’espère pour la postérité et le futur du genre humain, mettrons en ligne leur recette de tempura. C’est exquis).

En 2e service, nous avons mangé des raviolis de porc. À ce moment, je me suis mis à espionner dans la cuisine car, du coin de l’oeil, j’ai remarqué que les raviolis étaient tout d’abord poêlés avant d’être mis dans une casserole avec juste un peu d’eau afin d’en terminer la cuisson en utilisant de la vapeur. Habituellement, je fais les miens en les faisant tout d’abord bouillir et ensuite je les passe à la poêle avec un peu d’huile. J’aime beaucoup la méthode utilisée hier soir. Moins de flafla et d’essuie-tout pour un raviolis plus ferme. On adopte «drette là». Les raviolis ont été suivis de sushi kamikaze et de crevettes grillées à l’orange. Tout deux très bons. On en redemande encore.

Le 3e service acheva notre faim avec des sushis pressés au saumon fumé, des brochettes de champignons (sauce teriyaki maison digne de mention. Elle se jumelle aux champignons parfaitement) et un tataki de boeuf au pesto de coriandre. Tous très bons et réussis.

Des sablés au thé matcha ont terminés en sobriété et finesse la merveilleuse tournée de plats de service qui n’a jamais vraiment eu de pauses.

Ouf!

Nul besoin de dire que le tout a été arrosé convenablement de mousseux, vin blanc et vin rouge pendant toute la soirée (qui s’est terminée à 1h00 pour moi et Chérie).

Vraiment, une très belle soirée et une excellente initiative des 2capricieux. Ils savent recevoir et possède un entregent hors du commun. Comme Chérie le faisait remarquer, ça n’arrive pas très souvent que l’on invite des inconnus chez nous et qu’à peine quelques minutes après leur arrivée, ils sont dans votre cuisine utilisant vos casseroles et autres instruments pour popoter tous ensembles. Cela prend une sérieuse dose de confiance envers les autres et de laisser-aller. Chapeau encore une fois aux 2 capricieux. C’était génial.

En rafale, bribes de conversations disjonctées comme je les aime:

- Pour faire des vendanges japonaises, on se met tout le monde autour d’une bassine, on mâche du riz et on le crache dans la bassine. Laisser fermenter pour obtenir un saké de qualité.

- Les terroristes qui cachent une mitraillette sous leur t-shirt lorsqu'ils tentent de passer les douanes, c’est comme les chats qui se cachent derrière une botte. Ils pensent qu'on ne voient pas...

- Les pots de mayonnaise géants de chez Costco sont source de jouvence pour pas cher. Mesdames, oubliez ça les p'tites crèmes à 200$. Le truc, c'est de la potée de mayo.

Ajout:

- Pour faire des cigarettes au Mentol, on peut mettre des Halls dans le moulin à café, les mélanger au tabac et demander à son petit-fils de les rouler. // Merci Geneviève!

Billets récents

Vieux stock