Je suis Alex Lauzon

07/05/2014
à 16h56

Personnage #42

Paul fuit le présent. Vivre dans le futur est son quotidien. Il se voit toujours ailleurs, peu importe où il est. Parce que ça ne s'est pas encore produit. Une forme de procrastination projetée dans le futur. La fuite vers l'avant dans toute sa splendeur. Paul nourrit intérieurement mille et un projets. Tous plus formidables les uns que les autres. Mais ils les gardent pour plus tard. Il trouve toujours une raison pour ne pas en démarrer un seul. Partir en voyage? L'empreinte écologique est trop grande. Ouvrir un commerce? Avec la compétition en ligne, les profits ne seront pas au rendez-vous. Acheter un triplex et louer les logements? Il aura une place réservé pour lui à la régie, les locataires lui faisant des misères à chaque année.

Non, Paul garde l'oeil ouvert et attend le moment opportun pour réaliser un des projets. Le timing, plus tard, sera parfait.

Par exemple, pendant le réveillon, alors que tout le monde s'amuse, Paul se demande si c'est la dernière fois qu'il voit son oncle Gaëtan. Aaah, je n'ai plus de vêtements sobres. Que porterais-je à ses funérailles? Je me demande si on ira à l'église ou pas? Est-ce qu'il laissera un héritage à ses enfants ou s'il lèguera tout à sa blonde. Rose étant décédée depuis plusieurs années. Bon, il ne faut que j'oublie de magasiner un complet. Juste pour être prêt lorsque le moment arrivera.

Paul regarde le nombre de pages d'un livre dont il débute la lecture. Pour voir sa progression, estimer le temps que ça lui prendra pour terminer et passer à autre chose. 312 pages? ok, je vais en lire 100 là maintenant, 100 demain et 112 vendredi. Et ensuite, basta. Job done. Samedi matin, je pourrai en débuter un autre. Ou faire autre chose.

Est-ce qu'il a aimé ça? Peu importe. Pendant la lecture, il voit le nombre de pages qu'il lui reste à lire et s'imagine lisant la dernière phrase, content d'avoir passé au travers.

Même chose lorsqu'il regarde un film, il s'imagine en train de sortir du cinéma. Tiens, vivement que ce film finisse, je vais aller prendre une crème glacée à côté. Puis, je retournerai à la maison le plus vite possible. Jouer quelques heures sur la console, passer la soirée le plus vite possible en s'occupant l'esprit. Se brosser les dents en s'imaginant le lendemain matin.

Demain, je ne dois pas oublier de faire couler la douche avant le pipi matinal. Janvier est froid et c'est long avant d'avoir l'eau chaude. Comme ça, je n'attendrai pas et j'arriverai plus vite au travail. Si je travaille plus tôt, je pourrai quitter rapidement et aller faire un tour de vélo avant de rejoindre des gens pour une réunion de comité citoyen. Je les aime bien mais j'espère que ça ne s'étirera pas trop. J'aimerais pouvoir terminer ma lecture du journal de ce matin. Sinon, je ne le lirai jamais et je pourrais manquer une nouvelle.

Toujours une raison pour quitter le moment présent ou se jeter dans le futur. À coup de quelques secondes, Paul espère optimiser son présent afin d'arriver dans le futur le plus vite possible. Paul vit sa vie comme une partie d'échec. Il imagine comment se dérouleront les prochains événements de sa vie plutôt que de les vivre un par un.

On imagine que le passé doit, quelque part, l’intéresser aussi un peu, car Paul enseigne le cours d'histoire et civilisation au cégep.

Billets récents

Vieux stock