Je suis Alex Lauzon

21/12/2009
à 10h21

Mes albums préférés pour 2009

C’est le temps des Fêtes. Et qui dit temps des Fêtes dit Top 10 et cie. Alors, voici le top 10 avec plus que 10 items de mes albums préférés en 2009.

Antoine Gratton - Le Problème avec Antoine

Antoine Gratton - Le problème avec AntoineLe meilleur album d’Antoine Gratton à mon avis. Le jam musical à la fin de l’album est amusant. C’est décontracté et on se plait à l’écouter chanter avec Jorane, Ginette et Mara Tremblay qui ont participé à quelques pièces de l’album (entre autres, car la liste des artistes qui ont collaboré est plus longue).

 

Bernard Adamus - Brun

Bernard Adamus - BrunJ’ai découvert cet artiste par hasard en écoutant l’émission de Patrick Masbourian à la Première Chaîne de Radio-Canada. La chanson «Rue Ontario» m’a immédiatement accroché. Elle ne fait pas partie de l’album, mais c’est possible de se la procurer sur la page myspace de Bernard Adamus. Cet album est arrivé comme une bouffée d’air frais dans la chaleur de l’été. Les textes me font penser un peu à Urbain Desbois et la similitude avec Plume est difficile à ignorer. C’est humoristiquement grinçant et j’en redemande. Ça s’écoute tout seul:

J’t’écoeuré d’chanter comme hier
c’est quétaine de même mais ton sourire me rend fier
La question approche, est-ce que la réponse s’en vient?
ton odeur à maison a va tu être là demain
ch’ta quatre pattes dans cuisine
en train de shiner le carrolage
Desjardins dans le tapis
c'est qui la femme de ménage?

Le quartier Hochelaga-Maisonneuve transpire à grosses gouttes dans la plupart des chansons de cet album. Ça sent les fins de mois difficiles, le Kraft Dinner et le Paris Pâté / moutarde jaune entre deux tranches de pain blanc parce qu’on ne peut se payer rien d’autre. J’avoue que je me retrouve un peu dans ce spleen musical. Expliquer pourquoi me prendrait un billet complet alors ça sera peut-être pour une autre fois.

Damien Robitaille - Homme autonome

Damien Robitaille - Homme autonomeSouvent, quand je suis tanné de travailler, je mets cet album et ça me permet de continuer le boulot pendant près d'une heure. Eh oui, Homme autonome est un album qui m'emporte et me change les idées. C’est entraînant, ça me fait rigoler. Que dire de plus?

 

 

Elisapie Isaac - There will be stars

Elisapie Isaac - There Will Be StarsJ’ai découvert cette chanteuse à une soirée-bénéfice donnée au Club Soda lorsque celui-ci n’était pas très loin de chez moi sur Avenue du Parc. À l’époque, elle faisait équipe avec un homme, mais je ne me rappelle plus du nom de leur duo. Je suis un peu paresseux, car ça ne me tente pas de le chercher. C’est sans importance en fait. There will be stars est un charme avec quelques mélodies accrocheuses. C’est doux comme du velours. Un satin musical tiens. J’adore écouter «Butterfly» ou «Out of Desperation» en marchant.

Franz Ferdinand - Tonight: Franz Ferdinand

Tonight: Franz FerdinandDe tout ce que ce groupe a produit jusqu’à maintenant, ce 3e album des Franz Ferdinand est mon préféré. Je l’ai écouté en boucle ce printemps en peinturant les murs de mon loyer. Ceci expliquant cela, c’est pour ça que la peinture déborde un peu partout. On y reconnait immédiatement le son du groupe, mais en même temps, ils se réinventent et évoluent. C’est le genre de musique qui me fait regretter d’avoir autant de talent en danse qu’un 2 x 4. Parce que oui, j’aimerais beaucoup ça savoir comment danser sur la musique des Franz Ferdinand.

Fred Pellerin - Silence

Fred Pellerin - SilenceOn pourrait m’accuser de chauvinisme pour ce choix. Mais ça ne me dérangerait pas tellement. J'ai le patriotisme aisé lorsque deux des chansons de ce magnifique album sont des chansons de mon cousin David Portelance. Mon élan de chauvin s’arrête ici, car j'aurais tout de même énormément apprécié le Silence de Fred Pellerin même si celui-ci n’avait pas inclus des pièces de la famille. Mille mercis pour Mille après mille, Mommy et La mort. Fred Pellerin peut faire autant d’albums de reprise qu’il le voudra.

Les Trois Accords - Dans mon corps

Les trois accords - dans mon corpsQue dire sur cet album? Qu’il laisse présager que le prochain sera encore mieux? J’ai toujours apprécié l’humour nono de ce groupe. Mais en même temps, ça m’ennuie un peu après 3 albums. Est-ce moi qui me raconte des histoires? Dans mon corps, semble marquer la fin de cette époque. Un peu comme s’ils se sont dit «Bon ok, on fait les clowns une dernière fois et puis après, on passe à autre chose.» Cette autre chose, on peut l’entendre juste un peu quand on porte l’oreille attentivement et qu’on dépasse le premier niveau des paroles. Moi, je pense que cet album représente une transition vers des textes moins nonos. Et je suis certain que ça serait toujours aussi excellent si Les Trois Accords décidaient de passer à une autre étape. Cela dit, cet album se laisse écouter encore et encore. Mais je ne suis pas convaincu qu’il vieillira très bien.

Mara Tremblay - Tu m’intimides

Mara Tremblay - Tu m’intimidesJ’ai été conquis dès la première écoute. Cet album se retrouve très haut dans mon top. Le printemps des amants est une pierre précieuse. Je ne connaissais pas vraiment Mara Tremblay avant cet album. Très belle façon de la découvrir à mon avis. À écouter été comme hiver, beau temps mauvais temps.

 

Melody Gardot - My One and Only Thrill

Melody Gardot - My One and Only ThrillJe dois l’avouer. J’adore écouter et regarder une femme chanter. Peu importe sa beauté physique. C’est la voix qui m’importe ici. Mais pour Melody Gardot, je confesse que sa beauté vient ajouter au charme de la voir en spectacle. Évidemment, à la base, on aime sa musique. Je dis simplement que ça vient en bonus et qu’on ne se plaindra pas. J’entreprends très souvent mes journées de travail avec un de ses albums. Son premier album m’a beaucoup plus et le 2e ne déçoit absolument pas. J’espère qu’elle viendra nous voir encore au prochain Festival de Jazz.

Metric - Fantasies

Metric - FantasiesEncore une belle femme. Hep. C’est un hasard, promis juré. Emily Haines et son groupe Metric ont produit un très bon album cette année. J’adore Help I’m Alive, Sick Muse, Gimme Sympathy, Collect Call et Stadium Love. Oui, oui, j’avoue que j’aime ça de la pop/rock parce que quand c’est bien fait comme ça, c’est vraiment un plaisir à écouter. Avec un peu de chance, Emily Haines retournera derrière son piano pour un autre album solo. Ça serait vraiment la cerise sur le sundae. J’adore Metric, mais Emily en solo, c’est autre chose que j’apprécie beaucoup.

Patrick Watson - Wooden Arms

Patrick Watson - Wooden ArmsÇa m’a pris quelques écoutes avant de vraiment apprécier cet album. C’est ce qui arrive parfois lorsque la critique en met un peu trop. Mes attentes sont énormes et au début, je me dis «C’est juste ça?» Mais après quelques écoutes, on saisit la richesse et la subtilité de cet album. C’est un peu comme regarder un excellent film. On se laisse porter par les images et le scénario sans trop s’apercevoir que le temps passe. Cet album me fait cet effet, à chaque fois que la dernière chanson arrive, je me dis «Déjà?» et souvent, je le remets immédiatement une 2e fois.

Pete Yorn & Scarlett Johansson - Break Up

Pete Yorn & Scarlett Johansson - Break upJe l’ai déjà dit, j’aime les belles voix féminines. Et je les aime aussi quand elles sont en duos avec un homme. Par exemple, Robert Plant avec Alison Krauss. Un pur bonheur pendant près d’une heure. Et bien c’est la même chose avec Pete & Scarlett. Un autre album pop/rock très bien réussi. C’est malheureusement court comme plaisir, mais bon, on ne se plaindra pas d’une p’tite vite avec la belle Scarlett Johansson non? J’aime bien Relator et I don’t Know What to Do.

Horehound - The Dead Weather

Horehound - The Dead Weather«Pick a fight with it and win the fight.» disait Jack White à propos de la guitare dans le documentaire «It Might Get Loud». Jack White gagne habituellement ses combats avec sa guitare. Cette fois-ci, il a voulu se mesurer à la batterie. Et comme placer Meg à la guitare + chant semble hors de question (avec raison...), il a partagé le temps de studio avec Alison Mosshart (Chanteuse de The Kills), Dean Fertita (Guitariste de Queens of The Stones Age) et Jack Lawrence (Bassiste de The Raconteurs). Le résultat est à mon avis très satisfaisant. C’est différent des White Stripes et des Raconteurs. Mais en même temps, on reconnaît tout de suite la signature de Jack White. Un son brut et agressif. Et White pourra essayer de demeurer «low profile» aussi longtemps qu’il le voudra, quand on écoute sa guitare avec les White Stripes, on le compare à Jimmy Page et là, on peut le comparer à John Bonham. Combat contre la batterie? Victoire de Jack White par KO au round 11.

Them Crooked Vultures - Them Crooked Vultures

Them Crooked VulturesParlant de Led Zep, John Paul Jones joue de la basse et fait équipe ici avec d’autres poids lourds du rock. Josh Homme (Queens of the Stone Age) chante et joue de la guitare alors que Dave Grohl (Nirvana) est à la batterie. La chimie fonctionne et le résultat est franchement plaisant. No One Loves Me & Neither Do I s’écoute vraiment bien, surtout à partir de la moitié de la chanson environ. Quelques influences: Scumbag Blues semble une chanson oubliée par le groupe Cream, Reptiles me fait penser aux Smashing Pumpkins alors que Warsaw or the First Breath... est un emprunt à Led Zep plutôt évident. Ce n’est pas un reproche en passant. C'est très bien fait et je n’ai aucun problème avec ça. Cet album s’écoute bien et fort.

Billets récents

Vieux stock