Je suis Alex Lauzon

12/10/2015
à 08h25

Lundi 12 octobre, Jakarta
en porridge au riz

Les journées se résument ainsi: lever entre 14h et 16h. Douche. Sortie pour déjeuner avec un plat de riz ou une soupe quelconque. Din fois, c'est bon, din fois, c'est pas bon. J'ai mangé des boules de saumon totalement horribles. Je pensais vomir la première. Un peu crétin, j'en ai mangé une 2e juste pour être certain ou pour au moins donner une 2e chance. Yark. C'était mauvais. Et si je ne sors pas, je mange des noix avec un jus de fruits. Je travaille dans ma chambre jusqu'à 20h et je sors pour dîner dans un restaurant avec l'équipe.

Je mange du Mie Tek-Tek, un genre de pad thaï très bon ou une pizza 4 fromages dans un restaurant italien-mexicain (si si) ou des Dim Sums (vraiment très bons. Miam!) ou de l'indien (on y va souvent, c'est extrêmement bon) ou encore autre chose dont je ne me souviens plus. Ensuite, direction Maxx Coffee, le Starbuck's wannabe où on m'appelle maintenant par mon prénom. Les gens sont tous vraiment gentils et très souriants. Dommage qu'il soit rare qu'on puisse engager la conversation car peu comprennent l'anglais. Par exemple, un collègue commande un plat qui me plait, je dis «same thing» au serveur qui me regarde, tout souriant, attendant la suite. Je répète «same thing please» mais finalement, ça se termine tout le temps par moi qui pointe à nouveau les mêmes plats. Pas un problème, m'en fous de le faire. C'est juste dommage de ne pas pouvoir discuter un peu avec les gens. J'aurais aimé avoir le temps ou le talent pour apprendre les bases de la langue. Habituellement, on est au cinéma (Maxx Box dans Lippo Village si ça intéresse quelqu'un) aux alentours de 22h et on y reste jusqu'à 4h, parfois jusqu'à 6h. «Souper» avec un McMuffin (car c'est tout ce qu'il y a d’ouvert à des milles à la ronde) ou sinon le déjeuner à l'hôtel qui est vraiment bien avec plein de plats locaux. Dodo avant 8h. Idéalement.

Mettons qu'avec un tel horaire, pas le temps de faire du tourisme plus loin dans la ville. Je ne suis pas certain que ça me manque tellement. Je voudrais bien aller visiter un peu et me promener mais c'est tellement humide que ça me coupe l'envie assez rapidement. J'ai demandé à ce que le prochain mandat soit dans le nord de l'Italie, à Londres, à Moscou ou à Trois-Rivières.

En me promenant dans le coin, j’ai constaté qu'une très grande partie de l’affichage est en anglais. Ce qui est tout de même fascinant lorsqu'on voit comment peu de locaux le maîtrisent. Une loi 101 leur serait grandement utile. Même l'installation que nous avons produit pour notre client est à 99,9% en anglais. C'est stupéfiant. Pour ne pas dire insultant pour eux. Ils ne comprennent même pas les instructions sur les écrans. Ils piochent tout partout jusqu'à ce que ça fasse quelque chose. La très grande majorité des gens qui viennent pour voir un film sont des locaux, pas des touristes. Notre installation ne leur parle pas du tout dans leur langue et c'est triste à voir. C'est comme ça pas mal partout. Venir ici m'aura confirmé que notre loi 101 est un outil très utile, n'en déplaise aux colonisés, aux citoyens du monde et aux anglophones unilingues qui se sentent méprisés par le choix de la majorité dans la province.

On vient de franchir une étape très importante cette nuit. Avec un peu de chance, je n'aurai pas à rester, ni à revenir. Car wouain, je suis plate de même mais ±26 heures de vol, je ne trouve pas ça hyper agréable. Vivement mon retour. Je m'ennuie d'avoir le nez froid, de rouler en vélo tôt le matin quand Montréal m'appartient, je m'ennuie du Marché Jean-Talon. Je veux manger une purée de céleri-rave, une palette braisée en buvant un rouge bien corsé. Je veux une lasagne géante. Un poulet rôti au four avec des grelots et une tarte aux pommes avec une croûte de 3 pieds de pâte brisée. Menum!

En vrac:
- Samedi matin, dès 5h30, il y a eu des tests de sons en bas à l'extérieur pour un party, un mariage, je ne sais trop. Ça a duré 3 heures. Ensuite dès midi, il y a eu de l'animation et quand j'ai quitté l'hôtel vers 18h, ça chantait et dansait allègrement. Oh well, j'aurais en masse le temps de dormir dimanche me suis-je dit, tout optimiste.

- Dimanche matin, encore dès 5h30, une armée de p'tites madames en costume genre Lululemon se sont fait aller le popotin en criant comme des folles. L'animatrice parlait dans un micro en répétant tout le temps la même phrase pendant une heure. Ensuite, tout l'avant-midi, c'est un genre de troupe de louveteaux qui s'est amusé à crier et chanter sans arrêt. Pitié. Je veux dormir.

- J'imagine qu'en Indonésie, le chiffre qui porte malheur est le 4. Car pas d'étage #4 à l'hôtel. Faudrait bien que je demande pourquoi à la réception. Intriguant.

- Le mouvement «avec pas de sac» n'est pas rendu ici. Exemple, au McDo, on met le gobelet de jus d'orange dans un petit sac et le sac brun McDo dans un autre sac en plastique blanc. On me regarde un peu incrédule quand je remet les 2 sacs en plastique sur le comptoir avant de partir. C'est comme ça partout. Au marché, si j'achète quelques items, il en mettent 2, 3 par sac, pas plus. Hier, j'ai rapporté 3 sacs vides et la jeune fille à la caisse ne voulait pas les remplir à nouveau. «Dirty, dirty» qu'elle disait. Hé bin, c'est ta planète qui va être dirty en esti mais bon, whatever.

Billets récents

Vieux stock