Je suis Alex Lauzon

21/07/2013
à 10h19

A beef in the valley - Jour 9

On se lève tôt aujourd'hui. Je pars vers 7h pour aller chercher la voiture louée. Marche magique au travers du parc Golden Gate qui est légèrement sous la brume. C'est féerique. Il y a du paillis de cèdre fraîchement étendu. Ça sent tellement bon.

J'arrive au Enterprise sur Geary. Signature, blablabla d'assurances et vroum devant la maison. On part vers le premier repas de la journée. Ça se passera chez Dotties au centre-ville. Il y a déjà une file d'attente. Merde. C'est bien parce que nous sommes à SF que je la fais. Jamais je ne fais la file pour une table à Montréal. Les choix sont trop nombreux pour attendre. Finalement, au moins, ça vaut la peine. Le pain au maïs est hyper bon ainsi que la jelée au piment jalapeno.

Vroum. Traversée du pont Bay, hop la 80, hop la 580, hop la 120 et ainsi de suite jusqu'à ce que Yosemite se dresse devant nous. Immense, majestueux, digne d'une prise de vue du film du Seigneur des anneaux. Visiter Yosemite adéquatement peut prendre 3 ou 4 jours... On a seulement une demi-journée. On se dirige tout droit à l'incontournable: une randonnée autour du Mirror Lake (trop courte par ma faute, un peu, je chiale un léger tantinet qu'il fait trop chaud, que les ours vont m'attaquer, qu'on va se perdre, que les extraterrestres vont nous enlever, que le lac est à sec à ce temps-ci de l'année anyway, que mes boxers me collent au cul, que ma bouteille d'eau est vite depuis 1 heure (même si ça fait 20 minutes qu'on est là)) super agréable, bucolique à l'os pis toutte pis toutte.

Le point absolument incontournable à Yosemite est le Glacier point. C'est incroyable de beauté. C'est un point de vue tellement beau, je ne sais pas comment le décrire. Je vais essayer puis ça va juste tout fauser. Niet, pas plus de détails à ce sujet. Un seul truc: si on passe près de ce parc sans aller voir cet endroit, bin, fallait juste rester à la maison au départ. Le temps de s'y rendre (compter un bon 35 minutes en auto. 7 heures à la marche avec une pente de 3000 pieds. Oubliez ça si vous êtes en marchette, sérieux là) vaut la peine. C'est comme l'astronaute qui doit vivre l'extirpation de la gravité terrestre avant de pouvoir voir la terre de l'espace. C'est pareil. Je sais, je suis jamais allé en orbite mais bon, c'est pas la première fois que je parle à travers mon chapeau quand même. Bon, un affaire de réglé. C'est quoi qui reste là?

Vroum. On roule vers Fresno, arrête chez Carl's pour un burger avec une sauce au bourbon qui goûte surtout le sucre et la mélasse. C'est dégueulasse.

On reprend la route qui se laisse prendre comme si elle n'avait pas été prise depuis longtemps. On arrive au motel. 320 miles à l'odomètre. Pas pire comme première journée. Demain matin. Los Angeles nous attend.

 

Billets récents

Vieux stock