Je suis Alex Lauzon

12/07/2013
à 09h03

A beef in the valley - Jour 2

Pourquoi faire une seule «city walk» quand on peut en faire 3 dans le même jour?

Aujourd'hui, afin de bien prendre le pouls de la ville, on décide de marcher. Nous prenons Haight pour nous diriger vers Market St, car je dois passer chez Mike’s Camera pour acheter un chargeur de batterie (hep, j'ai oublié le mien). La marche se déroule bien. Excellente température. Chez Mike's, plus de chargeur. On nous recommande le Radio Shack à quelques coins de rue, mais ce n'est pas sur notre chemin. On se dit qu'on croisera bien un autre magasin de caméras dans la journée.

On se dirige vers notre premier arrêt: Powell Street Station. Pendant le trajet, on croise un autre magasin de caméras. Pas de chargeur ici non plus, mais on nous suggère d'aller au Radio Shack… à 2 coins de rue de là. Morale de l'histoire: Il y a beaucoup de Radio Shack à SF et eux, ils ont des chargeurs de batterie pour caméras.

Arrêt dans le coin du Civic Center, l'Hôtel de Ville est immense et superbe. Il y a plusieurs camions de bouffe de rue, mais il est midi et la file s'étire. On continue vers la station Powell. Ici aussi, la file est plutôt longue pour embarquer sur le Cable Car alors nous continuons à pied. Passe des églises, des théâtres, des immeubles art déco néo-maya (savait même pas qu'il y avait un art déco maya tout court, j'ai dû louper un épisode). Étant un habitué des fontaines, j'avais hâte de voir celle de Ruth. Elle arrose un peu, mais c'est surtout causé davantage par le vent que par son amplitude. C'est agréable sans être jouissif. Enfin, passons, c'est une belle fontaine quand même.

On passe aux choses sérieuses: le Union Square. La Mecque du consommateur de luxe. Chirie lèche un peu les vitrines en rêvant de Mulberry, Burberry, Macy's (qui possède une jolie terrasse si on est prêt à y manger une pointe de gâteau au fromage) et autres Prada de ce monde. Moi, je cherche le Apple Store. Je veux voir les escaliers de verre. On finit par le trouver, monter les escaliers, prendre une photo et ressortir. Bon, c’était juste ça? Yep. De l'autre côté de la rue, il y a mille fois mieux: un magasin Ferrari avec une réplique de F1 dans la vitrine. Vroum! Là, nous sommes à 300km/h dans le bling-bling inutile!

Nous remontons un peu Stockton pour joindre Maiden Lane. Alors que le Union Square est plein à craquer, la rue piétonnière est vide et sans vie. Nous traversons rapidement. Nous aurions bien terminé la première partie de notre marche au MOMA pour voir les Z'arts avec un grand Z et surtout, surtout, chiller en prenant un café sur la terrasse du toit. Mais pas de chance, le musée se fait une beauté et tout est fermé.

Il n'y a que les Chinois pour faire un triangle avec un cercle

Direction Chinatown. On passe les portes (Chinatown Gates), voit une église, un temple pour le dieu chinois de la guerre et de la littérature (tout bon scénariste, écrivain ou blogueur sait que les deux thèmes vont naturellement de pair), on manque le Square Portsmouth à cause d'une erreur d'orientation de ma part (dommage, car sur la photo de la page Wikipédia, ça semble très beau comme aménagement) et on aboutit au pittoresque Golden Gate Fortune Cookie Factory, les biscuits y sont faits main à partir d'une gaufre en forme de cercle. Un peu d'origami et hop! ça donne un biscuit en forme de triangle avec un petit mot à l'intérieur. On achète un sac. Mon premier biscuit dit: «Vous passerez du bon temps avec une personne chère». Sachant qu'on doit toujours ajouter «au lit» à la fin d'une phrase de biscuit chinois, je m'empresse de montrer le papier à Chirie. Tsé, pas fou le mec.

Nous dînons au Café de la Presse, un bistro style parisien. Ce n'est pas mauvais, mais c'est loin d'être mémorable.

Les otaries en vacances

Après dîner, nous prenons l'autobus 30 sur Stockton, juste avant le tunnel. Direction le Fisherman's Wharf. On débarque au coin de Jones et Columbus pour continuer un peu à pied. Arrivés sur place, on croise des magasins de touristes. C'est clairement l'un des spots touristiques de SF. On fait le tour des jetées 45, 43 1/2 (si si, et demi), 41 et 39. C'est plein à craquer de commerces, surtout de la nourriture. Malheureusement, les otaries du Pier 39 sont absentes en juillet. Elles prennent un petit congé plus au sud pour aller se reproduire. Petite pause sur un banc, nous décidons de l'endroit pour aller souper. Notre choix s'arrête sur une recommandation d'une app (SF Restaurants): Franciscan Crab Restaurant. La Clam Chowder est bonne, mais un peu froide. Le crabe y est à l'honneur évidemment et il est très bon. Cela dit, on se dit vraiment qu'il nous faudra bien magasiner nos prochaines tables afin de profiter du meilleur de SF côté bouffe. Le Fransciscan Crab sent l’attrape-touriste autant que le beurre à l’ail.

Il est 21h45 et la ville est très tranquille. Nous revenons en bus (la 30 sur North Point puis la 43 sur Lombard, Presidio, Haight et finalement Parnassus. Belle ride qui nous mène «drette cheu nous»). Nous débarquons à quelques secondes de marche de la maison pour arrêter à un Liquor Store, question de trouver un bon Bordeaux pour terminer la soirée. Z'en ont pas. Je demande au commis s'il me suggère d'aller au Radio Shack à un coin de rue pour en trouver. Le gars me regarde bizarrement, Chirie sort en riant. Retour à la maison, on regarde les photos prises dans la journée et hop! dodo.

Billets récents

Vieux stock