Je suis Alex Lauzon

04/04/2015
à 20h55

4 avril 2015, New York,
full crinqué pis toutte

Congé!

Très tôt ce matin, c’était nuageux. Il a mouillé cette nuit. La météo annoncait quelques averses pour la matinée, mais elles n'auront jamais lieu finalement. Je sors déjeuner au restaurant au coin de la rue, prends le temps de finir de lire les journaux montréalais et mon café. Ensuite, je me dirige vers les bureaux du client pour aller faire 2, 3 tests. Tout roule pile-poil alors j'en profite pour cocher «done» pour le Top of the Rock. Tsé, je suis déjà dans l’édifice. Ça serait nono de ne pas en profiter.

Par ailleurs, une chance que je «batte» ça dès 8h car il y a déjà pas mal de monde avec moi. Cette semaine, j'ai vu des files d'attente se rendant jusque dehors pour cette attraction. À partir de la rue, ça doit bien prendre 1 heure avant de finalement arriver en haut. Perso, je n'attendrais pas une heure pour ça. Je ne suis pas un chat et je n'ai pas 9 vies. Pas le temps de niaiser comme disait l'autre.

Donc, j’arrive en haut et la vue est magnifique. C'est bien agréable de contempler NY à partir du haut de cet immeuble. Il fait un temps splendide malgré l'intensité du vent. D'ailleurs, c'est bon de prendre en note: un iPhone 6 plus, ça pogne dans le vent assez solide. Le tenir d'une seule main, du bout des doigts pour faire un selfie avec la moitié de NY comme personnage secondaire (plus narcissique que ça, je sais pas ce qui arrive), c'est un plan pour qu'il se ramasse quelques étages plus bas aujourd'hui.

Direction Blue Bottle (hep.) pour un fix de caféine. C’est pas que je voulais vraiment y aller, c’est juste que je devais prendre le métro pour aller au Met et que ça adonne que ce commerce est au niveau Subway. Si si.

Métro. Je me prends la passe 7 jours. Ça me coûtera moins cher ainsi pour la fin de semaine. Ligne orange F, sortie Lexington/63 St. Marche jusqu'à 68 St pour prendre la ligne 6 verte pour sortir à 77 St. C'est nono, je sais, mais je ne suis pas certain d'apprécier le fonctionnement pour choisir une ligne ici. À Montréal, tu rentres dans une station et ensuite tu choisis ta direction. Tu rentres à Rosemont, mettons, et là tu décides si tu vas vers Montmorency ou Côte Vertu. À NY, tu es pas mal mieux de choisir dès la rue, car pas moyen de transférer de l'autre côté par en-dessous. Faut sortir dehors, traverser la rue et entrer du bon côté. Ce n'est pas un gros problème. Quand tu le sais et que tu sais où tu vas, c'est bébé fafa. Mais bon, pas «user friendly» la patente. Enfin.

Encore une petite marche avant d'arriver vers 9h45 au Met. Ouhhhh. La file fait déjà plusieurs dizaines de mètres mais finalement, on passera tous assez rapidement dès l’ouverture à 10h. C’est clair que je pourrais rester ici toute la journée. Je choisis donc quelques zones que je ne relaterai pas au complet (parce que ça ne me tente pas vraiment). Grosso modo, j'ai adoré les Monet et Van Gogh (même si Vincent n’était pas très présent), les meubles rococo, Pollock et contemporains, Rodin et cie (Chirie, j'ai pris une photo des foufounes de Perseus pour toi. Tu vas adorer. Bin quoi, je sais pourquoi tu aimes regarder le soccer, chus pas fou hin). Le Met a aussi une collection impressionante d'armes et d'armures de toutes sortes. Je n'avais jamais eu l'occasion de voir des armures «full plate» ou des cottes de mailles. J'ai adoré l'armure de l'empereur Ferdinand I. Mettons que Ferdie était soit prétentieux, soit doté d'un appareil reproducteur qui serait classé «big dick» sur un site XXX.

Il est 14h quand je sors du musée. Temps de mettre du manger dans mon bedon. J'arrête dans un restaurant sur Madison Ave pour un très bon sandwich au thon. Métro, retour chez le client pour aller voir si tout roule toujours ok. Yep. Je fais mon p'tit gros un brin et je vais voir l'expo «Avengers Station» pas très loin d'où je suis. Ça ne passera pas les époques ce truc. Mais bon, gratis avec la passe New York alors on s'en fout un peu.

Ensuite, direction Nino’s sur la 46th pour des calmars dignes de mention et une pizza 4 fromages vraiment très bonne. New York, tu commences sérieusement à m’avoir par le bedon là. Ce restaurant est une adresse à retenir. Retour à l’hôtel. Dodo pas trop tard car demain c’est Pâques et j'ai vraiment hâte de voir la résurrection du Christ et comment le cocothon se déroule à NY.

PS: Bon, épisode Courrier du lecteur... Ça ne me manquait pas vraiment... Comment dire donc. Tsé, le vendredi là, quand je calle le #beeroclock là, ça ne veut pas tout le temps dire que je suis en train de prendre une bière au moment où je publie le statut. Envoie-moi pas de message privé, un peu offusqué-pas-de-vie-pis-toute, en me disant que je suis en contradiction entre ce que je dis sur FB pis ce que je publie sur mon bloye... Je me trouve bien calme et posé comparé à ton intensité mon homme. Mais c'est correct si chaque fois que tu voies un statut de ma part, il te tombe sur les nerfs pis que tu accumules. Ça arrive aux meilleurs... Je fais juste le caller, c'est tout. Tu vois? Ça ne veut pas dire que je suis quelque part en train de vraiment boire une bière. Ça fait la lumière? Tu vas dormir cette nuit? Pis anyway, depuis quand est-ce que tu crois tout ce que je balance sur les réseaux sociaux? Ou même ici? Din fois, je le romance un brin le carnet, tu vois? Quand je me relis, je trouve ça très rigolo. Règle de base: crois pas tout ce que tu lis s'ul web. Ok? Allez, bonne Pâques et oublie pas d'être sage cette année si tu veux que le Père Noël te donne ce que tu as demandé là! (misère...)

Billets récents

Vieux stock