Je suis Alex Lauzon

25/08/2009
à 17h55

Typekit

J'ai reçu la semaine dernière une invitation à utiliser Typekit. C'est un service web qui permet aux designers et aux développeurs d'élargir leur choix lorsque vient le temps de sélectionner les polices de caractères pour un site. Les outils du site sont bien faits, l'interface est légère à utiliser et le tout est relativement facile. Bravo à l'équipe, c'est vraiment un bel outil. C'est un pas de géant dans la bonne direction, mais malheureusement ce n'est pas encore au point.

Choisir une police de caractère

En ce moment, il est plutôt ardu de consulter leur catalogue qui, côté choix, est plutôt minimaliste. Bon, c'est bien mieux que les sempiternels Arial, Verdana, Times et cie, mais Typekit n'a pas encore un catalogue assez vaste pour être vraiment utile. Un PDF du catalogue serait plus que bienvenue et pratique.

Le hic, c'est que les polices sont disponibles selon le forfait choisi alors que le catalogue en ligne ne fait pas la distinction... Pas productif du tout. Donc, le travail de repérage pour un designer devient très ardu. Il choisit une fonte et doit regarder si elle fait partie du forfait auquel il aura accès. On se lasse assez vite.

Télécharger une police pour utilisation dans Photoshop

Non seulement il est présentement difficile de choisir une fonte, on ne peut pas la télécharger afin de l'utiliser dans Photoshop. Je pense que ceci est un gros problème. La plupart des designers travaillent dans Photoshop et peu d'entre eux travaillent directement en HTML. À mon avis, typeKit ne lèvera pas comme service tant que ce problème ne sera pas résolu. Les fontes doivent être disponibles pour téléchargement.

Les forfaits

Ça se gâte encore plus lorsqu'on s'attarde au prix. En mode «Essai», on a droit à deux fontes uniquement et elles sont utilisables sur un site seulement... avec en plus, une bannière forcée qui va se placer dans le bas de la page. J'aurais aimé un certain contrôle à ce sujet. Je veux bien mettre un lien vers leur site, mais une bannière, c'est trop pour moi. Et c'est hors de question pour n'importe lequel de mes clients. Donc, si on veut sortir des typos battues, on doit prendre un forfait. Tant qu'à y être, aussi bien prendre le forfait «Portfolio» @ 50$US/année. Celui-ci offre un support pour un nombre illimité de sites web, 20 go de bande passante et le catalogue complet de polices de caractères.

Le problème avec ce système est que la fonte appartient au compte. Pas au site web. Donc si on développe un site pour un client et qu'après quelques années, il veut le faire rajeunir par quelqu'un d'autre, il n'aura pas accès à la fonte. Je pense que ça rend le tout plus complexe à suivre. Idéalement, il faut donc créer un compte par site, mais en procédant ainsi, on complexifie la gestion de la patente. Enfin, c'est pas au point il me semble.

Conclusion

Typekit est un très bel outil qui me semble paver la voie à un avenir plus radieux en typographie web. Malheureusement, il existe encore trop de contraintes et nous ne sommes pas au point de crier «Euréka», mais au moins, on avance. Si le service connaît assez de succès, on verra sûrement d'autres solutions apparaître au cours des prochaines années.

Billets récents

Vieux stock