Je suis Alex Lauzon

15/03/2006
à 22h23

Top 5 des carnets que j'adore

En réaction au billet de Jean-Luc SansCartier à propos des carnets qu'il déteste, je publie le Top 5 des carnets que j'adore. Par ailleurs, JE revendique l'invention du Top X. J'en ai fait un en 2003. C'est bien pour dire. (Mouahhh. Tchendoh, je les trouve vraiment géniaux tes tops même si tu as simplement allongé mon idée avec deux autres items, vilain chenapan!)

Tout d'abord, je dois dire que je trouve que l'argumentaire de Jean-Luc ressemble à un gruyère morceau d'emmenthal. C'est plein de trous et tout le monde sait que les trous dans un fromage, c'est rempli de pas grand chose et que le fromage, c'est bien bon mais parfois ça pue.

Enfin, son billet s'intitule «Top 5 des bloggeurs que je déteste». Soit, qu'il déteste des personnes, c'est son opinion. Mais qu'il désamorce le tout en stipulant «J’aime pas leur blog et non les personnes pour la simple raison que je ne les connais pas!», c'est faible côté argumentation et selon moi, ça manque de couilles, contrairement à ce que certains ont prétendus. Le billet aurait dû s'intituler «Top 5 des blogs que je déteste». Soit tu assumes détester des gens, soit tu t'en tiens à critiquer leur carnet, le style de celui-ci et/ou les idées avancées par les blogueurs. On peut être en désaccord avec les idées publiées sur un carnet, mais de là à attaquer les personnes comme tel, je trouve l'exercice assez enfantin. Les gens ont souvent tendance à attaquer les personnes plutôt que les idées et je pense que c'est bien dommage.

Également, ce qui est éloquent de paresse intellectuelle, c'est comment il bitche facilement sur ceux qu'il déteste mais quand vient le temps de publier ceux qu'il aime, il se contente de simplement donner les liens sans aucun détail. C'est regrettable, j'attendais avec impatience un certain retour de balancier. C'est probablement plus facile de simplement tomber sur les gens. Faut dire que son billet est dans la catégorie «bitchage». Aaahhh. là, je comprends... C'est limpide d'intégrité publié comme ça.

Finalement, ce qui me fait bien rigoler, c'est que Jean-Luc a eu l'initiative de lancer un site de débat avec thèmes. Ça m'amuse de constater qu'il est à l'origine d'une bonne idée de carnet avec plusieurs participants alors qu'il me semble avoir des carences du côté de la rhétorique. Quoique l'idée «gars vs filles» me semble louche à prime abord. On est supposé assister à une guerre des sexes en ligne? C'est quoi cette idée «les femmes d'un bord, les hommes de l'autre»?

Ceci dit, les sujets proposés jusqu'à maintenant sont insipides et faciles. J'ai bien hâte de voir un sujet débattu avec de la chair et de la substance. Franchement. Discourir à propos de coucher avec quelqu'un le premier soir ou parler de jalousie, c'est ordinaire et ça me fait bailler même après une bonne nuit de sommeil. Quel sera le prochain débat sans saveur? Qui devrait contrôler la télécommande? Le partage des tâches ménagères, ça devrait être comme le partage des dépenses? 50%-50% ou selon un ratio? Épatez-moi avec un sujet abordé sérieusement et je vous lirai.

Je m'égare un tantinet. On peut me dire quel est le problème avec le succès instantané sur la blogosphère? Que Patrick Lagacé ait un carnet et que celui-ci soit populaire, moi je dis bravo. Qu'Andrée-Anne soit le coup de coeur de plusieurs lecteurs et lectrices, qu'y a-t-il de mal là-dedans? Devrait-on instaurer un système de notoriété et d'ancienneté pour les carnets? «Moi, ça fait 3 ans que je publie alors installe-toi derrière moi ma jolie, on ira pas vite, juré.» L'idée est ridicule. Un nouveau carnet apparaît et il est intéressant ou pas. C'est tout. Rien à ajouter selon moi. Et puis c'est quoi cet obsession avec le nombre de visites? «Mon blog a plus de visites que le tien, gnagnagna fripepuite soupe à la truite.» Misère, y'a un concours de visites quotidiennes et on m'a pas invité?

Je me bidonne à lire l'argument de Jean-Luc à propos de la célibataire urbaine. «Pour l’arrogance de ses textes et pour être devenue une stars trop facilement...». Non mais, les textes d'Andrée-Anne, il y a quelqu'un qui pense que c'est vrai ce qu'elle y raconte? Elle s'y amuse, c'est tellement évident! Ses billets ont probablement une base de vérité mais ils sont remplies d'inventions, de rajouts, d'emphases et de caricatures. Il n'y a aucune arrogance là-dedans à mon avis! Et que son carnet soit devenu rapidement un incontournable, moi, je pense que c'est parce qu'elle écrit vraiment bien et que le tout est très drôle!

Alors voilà. Mon top 5 des carnets qui sont des incontournables selon moi:

#1 La célibataire urbaine
J'adore! Tout simplement. le style d'écriture, les boutades, les clins d'oeil au sujet des poupounes et du maquillage, les travers des hommes lorsqu'ils cruisent et cetera. Selon moi, elle est le penchant féminin idéal à Philippe, mon barman favori. Un carnet flamboyant. J'espère qu'elle continuera d'écrire encore longtemps. Et le rose, moi, je trouve ça joli. Je sais que je suis censé dire que je préfère le rouge mais bon, du rose à l'occasion, c'est très bien.

#2 Nicolas Langelier
Nicolas me fait rire dans La Presse, p45 et à Indicatif Présent depuis un bout de temps et maintenant, j'en profite dès qu'il publie sur son carnet. Ses opinions sont réfléchies. Vive les journalistes qui utilisent le blog pour s'amuser un peu. Dans les dix milles choses qui sont vraies, le #1, c'est qu'il ne se rendra probablement jamais à celui-ci et on s'en fout. Dis-moi Nicolas, tu as pensé à ce que tu écriras après si jamais tu l'atteins?

#3 Chroniques en écrapous
Monsieur Fred et ses BDs, c'est de l'absurde comme je l'aime. Dans le style «n'importe quoi», C'est vraiment fameux! Les images écrasées de «Voici ce que vous ne lirez pas la semaine prochaine dans “Chroniques en écrapous”!!!» sont mourantes. Le poulet vengeur me donne encore des crampes dans l'estomac...

#4 J'écris parce que je chante mal
Un autre qui me fait rire aux larmes. Son billet sur les femmes enceintes est tordant et triste en même temps. À mon travail, il a six femmes et deux sont enceintes. J'ai eu une pensée pour elles en le lisant. Les billets «Attention, je vous écoute...» sont très amusants.

#5 Blogue de Patrick Lagacé
Je dois l'avouer, la première fois que je suis tombé sur ce carnet, je ne l'ai pas ajouté à mon aggrégateur. Un manque de curiosité momentané assurément. C'est en discutant avec ma douce que j'ai décidé de retourner le lire un peu. Et j'ai changé d'avis. Il maîtrise son blog parfaitement et surtout il fait face à l'adversité avec un brio étonnant. Honnêtement, je ne lui donnais pas beaucoup de chance après avoir lu les commentaires virulents à propos de certains billets qu'il a publié. Patrick sait prendre du recul face aux commentaires douteux et je le salue bien bas pour ça. Certains commentaires écrits sur son carnet m'ont laissé pantois d'incompréhension. J'espère que Patrick continuera de publier souvent. Ça me donne parfois le goût de m'abonner au JdM. C'est bien pour dire... Quoique lire les chroniques de Franco Nuovo, ça me tente moins...

Et un pour la route, un bonus comme ça avant de finir: Patrick Dion
Pour l'ensemble de son oeuvre avec Mal de blog à CISM et pour les dipatismes qui sont des petits bijoux d'intelligence et d'humour. Malheureusement, je n'écoute pas souvent l'émission de Patrick. Ça serait vraiment génial si CISM proposait des baladodiffusions de leurs émissions. Tu crois que tu peux y faire quelque chose Patrick? Je m'abonnerais sur le champ.

Ok, ok, encore un autre pis après j'arrête, promis: Jamais le soleil ne voit l'ombre
Le romantisme de ce carnet me fait vibrer. Annie-Sandra écrit merveilleusement bien. Les billets se laissent lire tout doucement, une Djarum à la bouche et un verre de vin rouge à la main. Belle prose. En plus, elle écrit de superbes poèmes alors que moi je suis incapable d'en écrire. Du coup, je suis jaloux. Et puis, les peintures publiées de l'artiste Fabian Perez sont vraiment sexy. C'est bien malin de me balancer des belles femmes comme ça en plein écran. Ça me donne envie d'offrir des robes légères à mon amour juste parce que l'été s'en vient.

Billets récents

Vieux stock