Je suis Alex Lauzon

28/05/2017
à 12h40

Quiche aux poireaux pour
journée de ti-grôs

Il y a une éternité, il y avait une boucherie sur Laurier, pas loin du Leméac. De mémoire, elle s'appelait la boucherie Anjou. Homme tenait boucherie et femme tenait plats préparés classiques tel la bolognaise, sauce Alfredo, cassoulet, tralala et une quiche absolument décadente. La principale différence avec les quiches qu'on voit partout était son épaisseur. La quiche de madame faisait facilement 6-7 centimètres en hauteur. La quiche était moelleuse, fondante, un pur bonheur. Puis un jour, la boucherie a fermée et j'ai perdu ma pusher en quiche. Faque je me suis dit que j'étais pas plus débile et j'en ai fait une. Magie, en partant d'une recette classique de quiche, faut simplement s'assurer d'avoir une massivité qui raviront les dames.

Pour un moule profond d'environ 25cm de diamètre:
2 gros poireaux
1 gros onion
2 pâtes à tarte
1l de crème 35% (je prends de la 35% mais ça doit marcher avec la 15%)
12 gros œufs
500gr de fromage Gruyère rapé (ou de grotte, ou suisse, cheddar fort)
sel et poivre

J'utilise seulement le blanc de poireau pour la recette, le vert passera dans un bouillon ou un braisé. Mais bon, c'est pas interdit d'utiliser tout le poireau. Donc, on coupe l'onion en petits dés et le blanc de poireau en deux avant de faire des tranches. Din fois, je ne le coupe pas en deux alors ça fait des rondelles. Ça fait pas mal la même affaire au final à part le fait que tes morceaux de poireaux seront plus gros dedans la quiche. On fait revenir à feu moyen l'onion et le poireau dans l'huile d'olive ou le beurre. Perso, je préfère le beurre pour cette recette. On sale et poivre (blanc moulu) généreusement. Faut s'assurer de ne pas colorer le tout car au final, j'aime bien que la quiche soit d’une couleur uniforme. Si les légumes sont caramélisés, ça fait des gros «spots» de noir dans le profil de la quiche. On veut pas ça.

Pendant que le poireau sue tranquillement, on abaisse les deux pâtes ensemble et on couvre le moule. On doit avoir de la pâte jusqu'au bord car la quiche va monter jusque-là. Perso, je place bien tout mon abaisse puis je passe le rouleau sur le bord du moule. Ça coupe la pâte et job done. Ensuite, on mélange ensemble tous les autres ingrédients dans un gros cul de poule. On sale et poivre généreusement ici aussi.

Là, le poireau devrait être assez cuit. Faut s'assurer qu'il est à point car malgré l'heure de cuisson au four, il ne continuera pas vraiment de cuire dans la quiche. Rien de plus plate qu'un poireau pas cuit. Bin, en fait, peut-être à part un vox pop de Guy Nantel. Enfin.

Je laisse le poireau reposer dans une grande assiette quelques minutes avant de l'ajouter dans la préparation. Une fois moins chaud, je l'ajoute, je touille bien comme il faut le tout et je verse dans le moule. On enfourne à 165°C (un peu plus de 325°F) pendant environ 60 minutes. Faut surveiller, ça pourrait prendre 45 minutes. C'est prêt quand il y a une belle croûte dorée sur le dessus et que la quiche a gagné du volume. Ce n'est pas grave si elle craque ici et là, elle va retomber en refroidissant et les craques vont disparaitre.

Point important: Faut faire la quiche à l'avance et la refroidir complètement avant de penser la démouler ou la couper. Elle va demeurer assez liquide après la première cuisson. Donc on la fait la veille et on met au frigo. Ensuite, on peut la démouler et en couper des tranches qu'on réchauffera quelques minutes. On peut aussi la réchauffer au complet et la couper, là, elle va se tenir sans problèmes. C'est doux, c'est onctueux, c'est fondant. Ça se mange chaud ou froid (froid, c'est vraiment très bon, je la mange très souvent ainsi).

Billets récents

Vieux stock