Je suis Alex Lauzon

04 janvier 2007
à 18h41

Aux grands cadeaux les grands emballages

Pendant le Temps des Fêtes, j'ai manqué de papier d'emballage alors que tout était fermé, même le village des voleurs (dixit RBO).

En fouillant dans les garde-robes, j'ai constaté qu'il ne me restait qu'un poster acheté il y a de cela jadis fort longtemps. Je ne l'ai jamais posé au mur. Je le voulais laminé derrière une vitre cristallisée, encadré d'un bois précieux peinturé en couleur dorée. Je le gardais pour mon condo dans la Petite Italie que je n'achèterai jamais finalement. Je préfère la montagne maintenant. Remarque, j'ai pas plus de sous pour un condo sur la montagne mais on parle du poster là ok?! Bon.

Ce poster est une impression grand format de la couverture du compilé de la saga «Crisis on Infinite Earths». Cette fresque a été dessinée par Alex Ross. Celui qui ajoute pas de veines stéroïdes sous les costumes de super-héros. Un vrai chef-d'oeuvre.

Je me suis donc résilié résigné à l'utiliser pour emballer le cadeau pour mon neveu, Christian.

J'ai hésité avant le premier coup de ciseau. Probablement un peu comme un suicidé hésite avant de s'ouvrir les poignets. Mais après, ça a été tout seul. Comme dans du beurre à la température de la pièce. J'ai découpé le poster en pleurant tranquillement comme un gamin.

Le sacrifice en valait la peine. C'est le plus bel emballage de cadeau que j'ai jamais fait. C'était parfait.

Christian, en voyant la multitude de super-héros, a reconnu Flash. Mais c'est tout, les autres sont d'illustres inconnus pour lui. «Mouain, z'auraient pu mettre Superman dedans le dessin.»

«Ah, il est là sur le dessin complet. Ça, c'est juste une partie. Il y est avec Batman aussi. je te montrerai un jour.»

«BATMAN!!! Lui y'est hot!»

«Mets-en. C'est le meilleur.»

Le neveu a déballé le cadeau (donc le boutte de poster...) en le déchirant. J'ai même pas pleuré. Sérieux, pour de vrai, je suis un macho-qui-braille-pas après tout.

PS: Bon, pis en plus, le cadeau dedans le paquet cadeau, bin c'est des bandes dessinées. Faque tsé, on reste concept! Une vieille fresque de BDs pour trois nouvelles BDs touttes neuves. Ça fait du sens.

Aucun commentaire Les commentaires sont fermés pour ce billet.

Aucun code HTML n’est permis dans les commentaires.

Précisions à propos du système de commentaires:

Votre commentaire sera publié dès que vous aurez cliqué sur le lien contenu dans le message de confirmation qui vous sera acheminé à l'adresse courriel fournie.

Réseaux sociaux

Me joindre

Billets récents

Vieux stock