Je suis Alex Lauzon

28/07/2013
à 09h16

A beef in the valley - Jour 17

Samedi. Je me lève assez tôt pour avoir la ville à moi tout seul. Je prends la fidèle 71 vers le centre-ville avec objectif de me rendre au café Ritual Roasters sur Valencia. Je débarque à Fillmore pour prendre la 22. Le panneau indique que le prochain bus arrive dans 28 minutes. Trop long. Je marche. Ce qui m'apparaissait comme une marche d'environ 15 minutes se révèle en être une de 30 minutes. Ce qui n'est pas trop mal, mais bon, je pensais atteindre le café plus rapidement afin de pouvoir y rester quelques minutes. Je prends un latte pour emporter (très bon). Je regarde ma carte du système Muni et conclus que le plus simple à faire pour joindre mon prochain arrêt sera de marcher jusqu'au coin de la 22e et Castro. Erreur de noob. Le chemin pour s'y rendre est tellement en pente grimpante qu'il y a des escaliers pour monter la rue (ce qui arrive fréquemment à SF, mais bon, quand on le sait, parfois, on passe ailleurs…). La marche est tout de même agréable, les maisons du quartier sont belles, les arrangements floraux nombreux, ça sent souvent très bon et c'est très calme. En légères sueurs (j'avais mes «layers» tout de même, je ne suis pas si noob que ça), j'arrive à un arrêt de la 24.

Celle-ci me mène à un jet de pierre du Bistro Central Parc. Très bon brunch. Le restaurant est plutôt vide et il est pourtant 9h et des poussières. Les indignes se couchent tard le vendredi?

24 en sens inverse, gentille 71 qui m'attend au coin quand je débarque. Je retourne à la maison pour réveiller la douce. Elle m'accueille plutôt le nez dans les dernières pages de son livre. Cafés, lectures diverses et tralala. En fin d'après-midi, nous marchons sur Irving et allons prendre des bières / cocktails chez Social, un restaurant qui brasse sa propre bière. La bière n'est pas mauvaise en soi, mais nous sommes déçus. Ce n'est pas si bon que ça. La porter est servie bien trop froide, la IPA manque de caractère et la rapscallion est un peu «flatte». Dommage. On ne se risque pas à y manger et nous allons plutôt nous faire un simple souper à la maison.

Soirée tranquille et dodo tôt. C'est que ça épuise, être en congé.

Billets récents

Vieux stock