Je suis Alex Lauzon

26/07/2013
à 10h58

A beef in the valley - Jour 14 et 15

Mercredi. Journée tranquille. Planification de l'itinéraire dans la vallée du Napa.

Jeudi matin, départ tôt pour Napa. Sortie de SF par le Golden Gate. Enfin, on pense bien que c'est le fameux pont. La brume le cachait presque entièrement. Passé la «fog line», surprise! C'est un gros soleil radieux et une excellente température qui nous accueille pour le périple.

Premier arrêt: Domaine Carneros, car apparemment, c'est le meilleur mousseux rosé de Californie. 2e arrêt: Palmaz Vineyards. Oups. C'est fermé. Ce vignoble ouvre uniquement sur réservations. Ce que je n'ai pas fait évidemment. Tant pis, on va au 3e. Domaine Chandon pour un autre mousseux. Arrêt obligé au vignoble de Robert Mondavi. C'est très beau. On ne goûte n'y achète rien. On voulait seulement zieuter le domaine. Autre arrêt obligé: Inglenook. C'est mon coup de cœur de la journée. On ne peut pas aller à Napa et ne pas passer ici. Le domaine est superbe et il y a une très belle présentation de son histoire à l'intérieur. Ici, on goûte 4oz de leur Cabernet-Sauvignon Réserve. La bouteille complète est 200$… Le 4oz s'achète un peu mieux. C'est très bon, mais on ne vit pas d'expérience transcendante (le prix nous semble exagéré pas mal.). On arrête ensuite à Round Pond, car j'ai lu qu'ils font un hallucinant sirop de sanguines et j'en veux. Ici, on fait une dégustation de 3 de leurs produits. Le blanc est pamplemousse et correct. Les 2 rouges sont très bons, je préfère le Réserve 2007 alors que Chirie arrête son 1er choix sur le Cabernet-Sauvignon 2009. Déception pour le sirop: il n'en reste plus. Pouet pouet pouet. On prend un sirop de citrons Meyer à la place. Nous sautons l'arrêt suivant, car le temps file et nous avons une réservation à 15h pour un tour guidé à Sterling Vineyards. Le tour est rigolo et en hauteur: on doit prendre un téléphérique pour s'y rendre. Les dégustations sont un brin décevantes sauf le dernier vin qui est un vin un peu liquoreux.

Les vignobles visités sont tous très beaux et la vallée est magnifique. Il n'y avait presque personne aux endroits visités, en masse de stationnements et toute la route pour rouler pépère et admirer les raisins.

On retourne à St-Helena pour acheter quelques bouteilles dans un «wine center». Je sais, ça fait bizarre après avoir fait autant de producteurs, mais il n'y a presque rien qui nous a assez charmés pour en acheter. Je suis certain que la Californie produit de bons vins pour ceux qui aiment le genre. Moi, je préfère les vins italiens et Chirie, les Bordeaux. C'est comme ça. Nous demandons au propriétaire de nous pointer les bouteilles, qui selon lui, représentent ce qui se fait de mieux et de plus typiquement californien. On ressort avec plusieurs bouteilles sous le bras et un alcool de maïs à 47%. Bien hâte d'essayer ça. Réservation au restaurant Market, qui est un «Apportez votre vin» sans frais de bouchons. On apprécie. Bon souper avec une bouteille difficile à apprivoiser pour nous. Elle est bonne, mais nous devons nous habituer. La meilleure description est «C'est intense». Moi, j'ai l'impression de ne goûter que le pourcentage d'alcool. Chirie émet une hypothèse plausible: les producteurs californiens utilisent beaucoup la technique de «barrel toasting» ainsi que du chêne californien. Ceci influence beaucoup le goût final du vin et y ajoute beaucoup de «bois». C'est peut-être pour ça que j'avais parfois l'impression de boire une cordée. Enfin. C'est peut-être une question d'habitude et d'apprivoisement. Personnellement, je préfère, et de loin, la bière californienne que son vin. À chacun ses goûts.

Nous avions prévu continuer dans Dry Creek Valley, mais puisque tout ferme dès 18h, nous prenons le chemin vers la maison. Au retour, la Fog line se dresse comme un mur et c'est superbe à observer comme phénomène. C'est aussi très rigolo y pénétrer en voiture. En quelques minutes le ciel devient gris, le vent devient aussi intense que pendant une tempête de neige. On a même dû faire aller les essuie-glaces quelques fois. C'est vraiment surprenant. Évidemment, j'ai adoré alors que Chirie stressait un brin.

Le trip de char en Californie est officiellement terminée et ça commence à sentir le spleen de fin de congé…

Billets récents

Vieux stock