Je suis Alex Lauzon

23/07/2013
à 08h49

A beef in the valley - Jour 11

Le lit de l'hôtel à L.A. est si confortable que je me réveille plus tard que Chirie. C'est un événement qui se produit très rarement. Grosso modo, il pleut 20 jours par année à Los Angeles. En juillet, c'est aussi un événement qui se produit très rarement. Douche, déjeuner et achat de loto. La chance frappe toujours trois fois...

On quitte vers Santa Monica, passe rapidement la ville qui est comme un grand centre d'achat à ciel ouvert avec une superbe plage en bonus. Ensuite direction Malibu. Hier, le barman du little fork nous a parlé d'une plage publique connue par les surfeurs locaux uniquement. On s'y rend. C'est mignon et il n'y a personne en effet mais bon, où est le plaisir d'être seul sur le sable?

On quitte pour se rendre à une plage se nommant Zuma Beach. Je m'attendais à y voir des grenouilles crachant des billes de couleurs mais non, rien de tout cela. Déception.

Chirie teste l'eau. C'est glacial. Le ciel est gris foncé. Température en tango avec l'humeur, nous quittons après quelques minutes. Aussi bien aller visiter Santa Barbara maintenant. Très joli comme ville mais j'avoue avoir été surpris par les nombreux sens uniques. Disons que j'ai chicané un brin et rigolé en demandant si Ferrandez vient d'ici. Hon.

Vroum jusqu'à San Luis Obispo pour joindre notre motel. Depuis le départ, on a pris l'habitude de trouver un liquor store près de l'hôtel et d'y acheter quelques bières locales. Bien que je commence à avoir un bon tour d'horizon de la bière californienne, je m'aperçois que je ne pourrai jamais goûter à toutes les bières de la Californie. La vie est faite de petites déceptions et de jours comme ceux-ci.

Billets récents

Vieux stock