Je suis Alex Lauzon

05/04/2015
à 19h11

5 avril 2105, New York,
Libaarté, j'écris ton nom

Dimanche de Pâques. Déjeuner au restaurant Nios de l’hôtel en face. Honnête mais plutôt cher. On y sert du café filtre à 5$US, même s'il est bio, ça passe un peu de travers.

Arrêt chez le client pour 2 minutes. Tout roule. Excellent. Il n'y a pas grand monde au Rockfeller Plaza un dimanche à 8h. Ça me va.

Je prends le métro, direction Brooklyn. Je reviens sur ce que j'ai constaté hier: Ce ne sont pas toutes les stations qui ne permettent pas de choisir notre direction une fois à l'intérieur. J'en ai vu plusieurs aujourd'hui où on peut changer de direction une fois dans la station.

Côté esthétique, le métro new-yorkais est pas mal plus glauque que le montréalais en tout cas. Et pas mal plus bruyant car c'est un train sur rail plutôt que pneus. Merci aux concepteurs de celui de Montréal, c'est nettement plus silencieux et agréable.

Le parcours se fait vraiment bien et je suis devant la porte du jardin botanique de Brooklyn à 9h15 environ. Ça ouvre à 10h. Lecture tranquille en attendant. Je lis un livre de maths / physique pour ma curiosité personnelle et un peu pour le boulot. Dernière fois que j'ai fait des maths, c'est au secondaire et parfois, ça parait un peu que je n'étais pas très sérieux à l'époque. On ne peut pas toujours tout résoudre les problèmes par une règle de trois.

Par exemple, quand le professeur demandait de trouver x dans la formule suivante:


Je répondais ceci en me trouvant bin rigolo:

Bon.

Le jardin ouvre ses portes, je suis presque seul. Je comprends pourquoi une fois de l'autre côté: Les bourgeons sont à peine sortis et ça manque pas mal de couleurs. Chirie, les cerisiers, c'est à la fin avril qu'ils sont en fleurs. Idem pour les magnolias. J'ai trouvé quelques couleurs ici et là malgré tout. La section des bonsaïs est très jolie. Je fais le tour du jardin quand même assez rapidement. Il n'est pas très grand. Je m'installe dans un coin et continue ma lecture un brin. Je quitte vers midi, marche un peu dans le quartier, et retourne au métro. Je vais dîner chez Mile End sur Hoyt. Sortie station Dekalb. Marche dans le coin. C'est vraiment très joli comme quartier. Demeurer à NY, je serais clairement davantage un type Brooklyn plutôt qu'un type Manhattan. Le Mile End doit bien avoir 15 places assises. C'est minuscule comme endroit. Je m’assois au bar. Je commande une poutine et question de mettre un peu de pression, je dis que je viens de Montréal. La cuisine est une aire ouverte et le cuistôt m'entend. «I'll put more curds then, Montrealers love curds, right?». Mets-en mec. Voilà tout le secret de la poutine. Celle de ce resto est bien bonne mais je dois avouer que je regrette un peu d'avoir pris ça. Les sandwichs ont l'air vraiment bons. Faudra revenir.

Métro, ligne A pour me rendre jusqu'au port. Je vais aller faire un tour en bateau pour une mini-croisière de 90 minutes autour de Manhattan. La croisière est bien amusante. Il vente fort. Pont de Brooklyn, Statue de la Liberté, World Trade Center et cie. Retour vers 16h00 au point de départ. Marche vers l'hôtel. Je pensais me prendre un plat d'indien en face de l'hôtel mais les Indiens, ça fête Pâques apparamment. C'est fermé aujourd'hui. Zut. Ça sera un sandwich à la petite épicerie à côté.

Je suis aussi arrêté à un Wine & liquors pour une bouteille de vin. Ça fait quelques fois que j'ai des doutes à propos des prix et cette fois-ci, je prends des photos de bouteilles que je connais très bien. Je veux comparer les prix d'ici avec la SAQ. Voici 3 exemples:

Rouge Barco Reale di Carmignano - SAQ: 20,00$ | US: 16,99$

Whisky Maker's Mark - SAQ: 44,25$ | US: 41,99$

Porto Graham's Six Grapes - SAQ: 23,95$ | 24,99$

En prenant compte du taux de change, je trouve que les prix sont pas mal similaires. Le porto est même moins cher au Québec! Ce n'est pas la première fois que je constate ça. À San Francisco aussi, l'alcool est pas mal le même prix qu'au Québec. Et pourtant, dans les 2 villes, c'est l'entreprise privée qui vend l'alcool. Le libre marché ne devrait-il pas tirer les prix vers le bas? C'est pourtant le discours simpliste de la drê-drette jambon. Enfin bref. Libaaarté!

Billets récents

Vieux stock